F


F

1. f [ ɛf ] n. m. inv. Sixième lettre et quatrième consonne de l'alphabet : f majuscule (F), f minuscule (f). Prononc. Lettre qui, lorsqu'elle est prononcée, note la fricative labiodentale sourde [ f ] (fa, café, chef) ou la sonore correspondante [ v ] dans neuf heures [ nɶvɶr ] et neuf ans [ nɶvɑ̃ ] . On écrit fantasme ou phantasme (→ 1. p). f 2. f abrév. et symboles
1f... [ futr ]. Réticence de plume pour foutre. Il s'en f... [ ilsɑ̃fu ].
2F∴ [ frɑ̃ ] ou [ frɛr ] n. m. inv. Dans la franc-maçonnerie, Franc ou Frère.
3F [ ɛf ] n. m. inv. La note fa, dans la notation anglo-saxonne. f [ fɔrte ] adv. (en italique au-dessus de la portée) Fort. ff [ fɔrtisimo ] adv. Très fort.
4(1953; abrév. de familial) F1, F 2, F3... [ ɛfœ̃, ɛfdø, ɛftrwa ] n. m. inv. Logement de une, deux, trois... pièces principales.
5F [ farad ] n. m. inv. Farad.
f [ ɛf ] n. f. inv. Fonction. f(x) [ ɛfdəiks ].
0F [ dəgrefarɛnajt ] n. m. inv. Degré Fahrenheit.
6F [ frɑ̃ ] n. m. inv. Franc (unité monétaire). FB : franc belge. FF : franc français. FS : franc suisse.

F Biochimie Vitamine F, complexe d'acides gras non saturés. Chimie Symbole du fluor. Chronologie Sixième lettre dominicale. Génétique F1, F2, Fn, symboles utilisés par les généticiens et les sélectionneurs de plantes et d'animaux pour désigner les première, deuxième, nième générations après un croisement entre deux individus. Métrologie Symbole du farad °F, symbole du degré Fahrenheit. Monnaies Symbole du franc, unité monétaire française. Musique Désigne, dans certains pays (anglo-saxons ou germaniques), la note fa. Statistique et Probabilités Variable égale au quotient de deux variables chi-deux indépendantes, chacune divisée par son nombre de degrés de liberté . ● F (expressions) Vitamine F, complexe d'acides gras non saturés. F1, F2, Fn, symboles utilisés par les généticiens et les sélectionneurs de plantes et d'animaux pour désigner les première, deuxième, nième générations après un croisement entre deux individus. °F, symbole du degré Fahrenheit.

f
n. m. et f. Sixième lettre (f, F) et quatrième consonne de l'alphabet, notant la fricative labiodentale sourde [f], qui n'est pas prononcée dans certains mots en position finale ou devant s (ex. clef, nerf; oeufs, boeufs).

⇒F, flettre
I.— Subst. gén. masc. La sixième lettre de l'alphabet. Un exemplaire de cette lettre. Un f, un grand f :
1. Et trois caractères furent
Ajoutés à l'alphabet :
Savoir (ainsi nous enseigne
Tacite) l'F inversé,
L'antisigma, l'I barré,
(cf. le Corpus du règne).
TOULET, Contrerimes, 1920, p. 102.
En partic.
♦ [L'attention porte sur la prononc.] F se prononce V en liaison dans Neuf heures (Ac. 1932).
♦ [L'attention porte sur la forme de la lettre] La signature de M. Francis Ponsard (...) frappe [par] son manque de rectitude horizontale. L'F est infiniment plus haute que le reste (A. Vitu ds Le livre des 400 auteurs, 1850, p. 52).
♦ [La lettre, désignée en tant que telle, renvoie à des termes dont elle est l'initiale]
Parler, jurer par f et par b. Parler grossièrement. Les f et les b. Les gros mots. F comme foutre, b comme bougre, cf. Lar. 20e. Je lâche une f, j'en lâche deux peut-être (Pons de Verdun ds BESCH. 1845).
Rem. Ds Ac. compl. 1842, BESCH. 1845, Lar. 19e-20e, LITTRÉ, DG.
Être de l'f. Être perdu, ruiné. F comme ,,fichu, flambé, foutu, fricassé, frit, fumé`` (FRANCE 1907; v. aussi RIGAUD, Dict. jargon paris., 1878 et LARCH. Suppl. 1880).
P. ext. Dans un dictionnaire, la partie des mots commençant par f. L'F compte 3 735 mots.
Rem. Les noms désignant les lettres f, h, l, m, n, r, s sont traditionnellement féminins (il s'agit des noms en -e : effe, ache, elle, emme, enne, erre, esse, d'apr. la transcr. orth. ds Lar. 20e). On commence par attribuer le genre masc. à la désignation de la lettre par la valeur : un fe, effe restant lui fém. (Ac. jusque Ac. 1878, LITTRÉ, DG). Ac. 1932 admet pour effe les 2 genres; v. aussi ROB. La 1re attribution du genre masc. à effe ds Nouv. Lar. ill. 1897.
II.— Abréviation d'un terme commençant par cette lettre.
A.— [Avec les fonctions du terme en cause, qui peut, ou doit, lui être substitué]
1. Réticence de plume pour foutre. Ah! ça, est-ce que vous vous f [outez] de moi? (HALÉVY, Carnets, t. 2, 1908, p. 152).
2. CHIM. Symbole du fluor. Un dentifrice au F. Auparavant, symbole du fer (en dernier lieu ds GUÉRIN 1892).
B.— [Avec le fonctionnement d'un n. propre; le terme en cause ne peut lui être substitué; ce qui se fait entendre est nécessairement le n. de la lettre] Abréviation de fonction. f(x), lire [ ]. F, symbole du fluor, dans le poids atomique de F est... [... ...].
[F complément déterminatif.] Abréviation de (poudre à) fusil. La poudre F2, poudre noire pour le fusil de la marine modèle 1878. Abréviation de foyer. Les foyers F1, F2, F3 des trois ellipses principales (VERNE, 500 millions, 1879, p. 25).
III.— En tant qu'élément de l'alphabet, attribution sans rapport avec une désignation verbale, pour marquer l'ordre (après e et avant g) et, par conséquent, le 6e rang, des éléments d'une série :
MÉTÉOR. Couche F. ,,Région de l'ionosphère comprise entre 200 et 400 km`` (Lar. encyclop.).
MUS. Le sixième degré dans la nomenclature alphabétique. Clef de F (Lar. 20e).
L'ordre n'est pas certainement significatif; s'il ne l'est pas, les lettres n'ont pas d'autre fonction que d'identification :
2. Ce dicastère assume la direction de tout ce qui concerne :
(...)
e) l'énergie électrique;
f) la main-d'œuvre;
g) la fabrication; ...
PETHOUD, Organ. industr. et comm., 1931, p. 146.
L'ordre est significatif (f est plus éloigné de d que de e, il est à droite de e, à gauche de g, etc.), bien qu'il ne soit pas irréversible (a est à gauche par convention) :
3. ... archiviste paléographe, aspirant de marine (à bord du dernier voilier), coureur cycliste (vainqueur du tour d'Europe), champion du monde d'échecs (inventeur du Gambit L'Aumône et du début -f3, h7-h5)...
QUENEAU, Loin de Rueil, 1944, p. 141.
Prononc. et Orth. :[]. ,,Il y a environ cent ans que la Grammaire générale de Port-Royal a proposé aux maîtres qui montrent à lire, de faire prononcer fe plus tôt que effe`` (Du Marsais ds Gramm. t. 3 1789). La suggestion conserve tout son intérêt, s'agissant d'épellation et d'apprentissage de la lecture. ,,En effet, on prononce feu, folie, finesse et non pas effeu, effolie, effinesse`` (BESCH. 1845). (L'épellation donne en réalité effe-e-u, ...). Cependant, il s'agit là, au point vocalique près (qui n'est pas nécessaire à la prononciation hors contexte d'une continue), de la valeur de la lettre, non d'une var. du nom, et c'est à tort qu'on les met en parallèle (Ac. 1798-1878, Lar. 19e-20e, LITTRÉ, DG). Cette valeur est [f], la fricative labio-dentale forte (lorsque la lettre se prononce : nef (mais clef) et sauf le cas de sonorisation : neuf hommes). Fréq. abs. littér. :1 003. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 936, b) 531; XXe s. : a) 848, b) 2 671.

f [ɛf] n. m. ou f.
ÉTYM. Du f lat. en position forte (faire) ou en position faible dans fl et fr (souffler, soufre); du b ou du v lat. à la finale (suif, bœuf); et, rarement, du ph lat., transcription du φ grec (flegme, fantasme), alors en concurrence avec ph.
1 Sixième lettre (f, F), quatrième consonne de l'alphabet servant à noter une fricative labiodentale sourde. || L'f, le f. || L'f s'amuït dans les mots bœufs [bø] (plur.), œufs [ø] (plur.), cerf-volant, [sɛʀvɔlɑ̃], clef [kle], nerf [nɛʀ]. || L'f [f] de neuf devient sonore [v], en liaison avec ans et heures. || Dans dix-neuf cents, dix-neuf mille, l'amuïssement de l'f est quelque peu archaïque [disnœmil].
1 Depuis dix ans dessus l'F (du dictionnaire de l'Académie) on travaille; Et le destin m'aurait fort obligé, S'il m'avait dit, tu vivras jusqu'au G (…)
Bois-Robert, Épigrammes, VI, in Littré.
2 L'F en appuyant les dents d'en haut sur la lèvre de dessous : FA. — FA, FA. C'est la vérité. Ah ! mon père et ma mère, que je vous veux de mal !
Molière, le Bourgeois gentilhomme, II, 4.
2 Abréviation de certains mots dont il est l'initiale. || Il s'en f… Foutre. || Les b (cit.) et les f.Dans les écrits ecclésiastiques, F. est mis pour Frère (religieux).Dans la franc-maçonnerie, FM : franc-maçon; TCF : très cher frère.Mus. F (majuscule) : nom de la note fa au XVIIIe siècle; f (en italique, au-dessus de la portée) : forte; ff : fortissimo; fff : au dernier degré de force.
tableau Abréviations en musique.
Géom. Symbole de foyer. || « Les foyers F1, F2, F3 des trois ellipses principales » (J. Verne, in T. L. F.).
(Pour familial; plan Courant, 1953). Cour. || F1, F2, F3… : logement de une, deux, trois… pièces principales.
tableau Abréviations les plus usitées.
3 Mar. Sixième pavillon du Code international de signaux, signifiant « je suis désemparé; communiquez avec moi ».
4 Chim. Vx. Symbole du fer. Mod. Symbole du fluor.
Phys. Symbole du farad.F : symbole du franc (FB : franc belge; FF : franc français; FS : franc suisse).Métrol. °F : symbole du degré Fahrenheit.
Math. Symbole de fonction. f(x) : f de (x) [ɛfdəiks].

Encyclopédie Universelle. 2012.


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.